Vous êtes victimes d'appels téléphoniques intempestifs émanant de firmes publicitaires... cliquer
Claude Carlier

2006.08.02

Bruxelles – Square Ambiorix et l’avenue Palmerston

Bruxelles Le square Ambiorix et l'avenue Palmerston La Villa Germaine

Le square Ambiorix et les rues environnantes, comme l’avenue Palmerston, que l’on pourrait également appeler la rue Emile Janlet, puisqu’il y construisit  une série de 19 maisons dans les années 1890.  Victor Horta y laissa également des réalisations remarquables comme la Maison Van Eetvelde et Gustave Strauwen nous laissa la Maison de Saint-Cyr.
Ici le numéro 24, la « Villa Germaine ».

The Ambiorix public garden and surrounding streets, like the Palmerston avenue, which one could also call the street Emile Janlet, since it built there a series of 19 houses in the years 1890.  Victor Horta also left there remarkable achievements like the House Van Eetvelde and Gustave Strauwen left us the House of Saint-Cyr.

Here the number 24, the “Villa Germaine”.

Square Ambiorix en de nabijgelegen straten, zoals Palmerstonlaan, dat men eveneens de straat Emile Janlet zou kunnen noemen, aangezien hij een reeks van 19 huizen in de jaren 1890 er bouwde.  Victor Horta liet er eveneens opmerkelijke implementaties zoals het Huis Van Eetvelde en Gustave Strauwen ons het Huis van Saint-Cyr liet.

Hier het nummer 24, „de Villa Germaine“.
Claude Carlier

2005.06.03

Peinture – Eugène Boudin – Le port de Camaret

En 1887, l’artiste lui-même commentait son art :  « On pourra retrouver dans ma peinture sinon du grand art, du moins une reproduction assez sincère du monde de notre époque.  Peut-être aussi trouvera-t-on dans mes études du ciel un côté de la grande nature céleste qui n’a jamais été ni plus, ni mieux explorée par mes prédécesseurs … »

 

Corot lui donnera le nom de « roi des ciels », et le grand Gustave Courbet de renchérir : « Vous êtes un séraphin ; il n’y a que vous qui connaissez le ciel !».