Vous êtes victimes d'appels téléphoniques intempestifs émanant de firmes publicitaires... cliquer
Claude Carlier

2008.08.31

Michel ou une histoire d'amour avec La Loire

 Un article de Marc GEUBEL et Claude CARLIER.

Le 30 août, la fête battait son plein au café La Loire, rue de Vergnies à Ixelles.
Ce jour-là en effet, Michel, le patron, a fêté ses 40 ans à la tête de l'établissement.  Un beau bail ...

Michel Le Patron de la Loire

Et quand on parle de fête à La Loire, Marc GUEBEL n'est pas loin !  Organisateur hors-pair, il est de tous les "mauvais" coups.  Je l'avais rencontré début du mois et tout était déjà programmé.  Juste encore quelques détails à régler.

Cafe La Loire Ixelles rue de Vergnies

Rue remplie de monde, plus de place dans le café (heureusement, il y avait un bar, chaises et tables à l'extérieur), sono, décorations aux couleurs française et belge, et tous les invités de bonne humeur ...

A 11.00 Hr, les "hostilités" commençaient par une rétrospective de l'année 1968, dont voici un résumé non exhaustif.

"De Washington à Saigon, de Rome à Mexico, de Paris à Prague, une vague de révolte secoue le monde.
68 propose un travelling arrière dans le Viêt-Nam en guerre, Prague en liberté et occupé, Paris en contestation, l'Amérique en rébellion. 68 raconte Dubcek et Guevara, De Gaulle et Cohn-Bendit, Luther King et Bob Kennedy. 68 est une plongée dans le tourbillon d'une année mouvementée avec des images couleur exceptionnelles, et sur des musiques de Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison, Bob Dylan et bien d'autres ..."
Le tout était agrémenté de musique d'époque, rappelant à beaucoup d'excellents souvenirs.


Vers 11.30 Hr, Marc nous avait concocté un medley des meilleurs tubes de l'année 68.  Dont le célèbre "Hey Jude" des Beatles.
Pour la petite histoire, "Hey Jude" est parue en simple le 26 août 1968 aux States, et quatre jours plus tard, donc le 30 août 1968, en Angleterre. C'est le premier disque des Beatles publié sous leur propre marque, Apple Records. Composée par Paul McCartney, cette chanson était destinée à soutenir Julian, le fils de John Lennon, lors du divorce de ses parents.
A l'époque de sa sortie, "Hey Jude" est la plus longue chanson (elle dure 7 minutes) à avoir atteint la première place des hit-parade américain et anglais.  Elle a connu un succès planétaire.

Entre-temps, la commune d'Ixelles s'était jointe à la fête en livrant un joli bouquet de fleurs accompagné d'un mot du Bourgmestre.

 

Le mot de Bourgemestre Willy Decourty

Après quelques verres et les pistolets garnis, l'ambiance commence à monter.  C'est le moment que choisit Marc pour nous rappeler la vie de Michel, très joliment agréménté d'un slide-show sur fond de bande dessinée ... Astérix et les Gaulois.  Effet très réussi !

"Michel, tu n'es pas belge d'origine.  Tu es né à Poitiers le 11/08/1941.  Poitiers est parfois appelée "la plus petite des grandes villes", et est la capitale de la région Poitou-Charentes et le chef-lieu du département de la Vienne.  Une curiosité de Poitiers est l'Abbaye Sainte-Croix.  Coïncidence!  Car Sainte-Croix, c'est un nom qui est familier ici à Ixelles.
Tu as passé ton enfance à Roiffé, un petit village des bords de Loire.  Et les villages avoisinant ont une culture très riche.
Tel Fontevraud-L’abbaye où l'on peut admirer les gisants polychromes, datant du 13è siècle, un superbe cloître et ... la plus belle cuisine romane que l'on connaisse, avec sa toiture de pierre taillée en pointes de diamant.  Tiens, la cuisine, encore une coïncidence!  Une autre coïncidence est l'église saint Michel.  Celle-ci abrite un maître-autel, de bois sculpté et doré, commandé par l'abbesse Louise de Bourbon-Lavedan en 1621 pour l'église abbatiale. Dans une chapelle latérale se trouvent un crucifix de bois du 15e siècle.


Pas très loin de Roiffé, le village de Saix, aurait été le lieu du « Miracle des Avoines », miracle réalisé par sainte Radegonde, alors reine des Francs par son mariage avec Clotaire Ier.  Fuyant son mari, elle se serait réfugiée avec deux de ses servantes dans une villa située sur la paroisse de Saix. Traversant un champ, poursuivis par des cavaliers appartenant au roi des Francs, Radegonde demanda au paysan y travaillant de ne pas révéler sa présence. Nous sommes au début du printemps. Avant que les cavaliers n'arrivent, le champ se couvre d’avoine, permettant à la reine et à ses suivantes de se cacher. Les soldats, voyant un champ prêt pour la moisson au sortir de l'hiver, y ont vu un signe divin et ont rebroussé chemin. Radegonde put continuer son chemin sans crainte et arriver à Poitiers, saine et sauve. Une petite chapelle, appelée chapelle Sainte-Radegonde, rappelle ce miracle.  L'avoine ... le pain ... coïncidence !
Eternes, également, et son château, région riche en caves, et qui nous donne de très bons vins comme "le Château d'Eternes", "le Clos des Abbesses" et "le Saumur d'Eternes".  Coïncidence !


Charmante région où l'on ne peut que faire des études de cuisine.  Et c'est ce que tu as fait, Michel.  A Montsoreau,  deux ans comme apprenti dans un restaurant."

Et Marc de sortir une photo de 1956, où l'on voit Michel en veste blanche de serveur en compagnie de ses collègues.

Michel au restaurant de Montsoreau

Puis, il poursuit:
"Montsoreau est un lieu insolite de la Vallée de la Loire. Le coteau du "Saut aux Loups" est un ensemble d'habitations troglodytiques préservées dans leur état d'origine.
Ces habitations débouchent sur d’immenses galeries souterraines creusées au XVème siècle pour en extraire le tuffeau (la craie) qui a servi à la construction des abbayes et des châteaux
Ces galeries ont servis du XVIème au XXème siècle au pressage du raisin.  Au siècle dernier, à la culture du champignon de Paris.  Et aujourd'hui, la culture artisanale a été étendue aux autres champignons comestibles. (Pleurotes, shïï-také, boules de neige, pholiotes, pieds bleus, etc.…)
Une des spécialités de la région sont les galipettes, ces délicieux gros champignons de Paris garnis de rillettes, andouille, fromage ou escargots et saumon cuits dans un ancien four à pain aux ceps de vigne entre 450 et 500 degrés.  Encore une coïncidence !

Et en plus, sais-tu que ton nom, Sabourin, est rattaché généralement à l'ancien français "savor" (= saveur, occitan "sabor"), et, on considère celui qui le porte comme une personne agréable, charmante.  Encore une coïncidence ... "savor", saveur, cuisine ...

Puis un jour, tu as rencontré, à Montsoreau, un restaurateur belge qui t'a proposé de gérer son établissement en Belgique.  Te voilà donc arrivé à Ixelles, gérant d'une taverne rue du Tabellion.  Et, 18 mois plus tard, tu t'es installé, dans un ancien salon de coiffure, rue de Vergnies à Ixelles où tu as fondé "la Loire".  C'était en 1968.
1968, année où le Sporting d'Anderlecht remportait le championnat de football pour la cinquième fois consécutive.  Anderlecht jouait au stade Emile Versé, rebaptisé par la suite stade Constant Vanden Stock.  C'est sans doute pour cela que tu es devenu un supporter acharné d'Anderlecht !  A tel point d'avoir une place de parking réservée au stade ... Tu as d'ailleurs encore dans ton café un poster noir et blanc de la "Grande Equipe" d'antan.

Ton café se trouve à deux pas de la place Flagey, ce qui t'a valu d'avoir comme clients, et encore maintenant comme amis, des artistes de l'orchestre symphonique de la RTB (Radio Télévision Belge).  Orchestre qui se produisait dans ce qu'on appelle "le paquebot",  un bâtiment art-déco datant de 1930 conçu par l'architecte Joseph Diongre.
Tu as connu les grandes braderies annuelles, les fêtes de la musique, pour lesquelles tu devais aider à  monter le kiosque avec la ligue des commerçants, la venue du cirque Bouglione, le marché hebdomadaire, la kermesse annuelle, les inondations aussi ...  Ces dernières années ont mis les commerçants à rude épreuve avec la construction du bassin d'orage et la rénovation de Flagey.  Les travaux sont presque terminés, on va voir si le quartier reprend de la vie."

A ce moment apparaissent 7 musiciens.  C'est le "Brussels Street Band" qui nous joue le "Happy Birthday".  Ce sont eux qui vont animer la suite de la journée.

Brussels Street Band

Marc n'avait pas encore fini.  Peu importe.  Il va en profiter pour boire une bonne pintje.  Parler, ça donne soif !
L'orchestre poursuit avec deux chansons de circonstances, Douce France de Charles Trenet et Le Plat Pays de Jacques Brel.  Tout le monde se précipite alors féliciter Michel et pour lui remettre, l'un un cadeau, l'autre une carte d'anniversaire.  Et Michel d'avoir une larme lui couler sur la joue, et de nous lancer quelques mots de remerciements d'une voix tremblante.  Emu Michel !  Il remerciera plus longuement plus tard !

L'orchestre s'installe.  Marc oublie de reprendre son discours, discute et bois un verre avec les musiciens.  Ce n'est pas grave, on connaît le principal!

Mais, tout se précipite ... La représentante du Collège Communal fait son entrée pour venir féliciter Michel.  Féliciter Michel, mais aussi boire une pinte !!  Et la Première Echevine du Commerce, Dominique Defourny, remercie Michel et lui offre différents cadeaux.  Michel répond, très ému ...

Dominique Defourny et Michel

Une heure plus tard, c'est le Bourgmestre d'Ixelles Willy Decourty, en tenue décontractée, qui passe saluer Michel.

Le Bourgemestre Willy Decourty et Michel

La soirée est lancée ...  Les musiciens jouent et les danseurs esquissent leurs premiers pas ...  On ne va pas se coucher tôt ! 
En fait, La Loire n'est pas un long fleuve tranquille ... Du moins en Belgique.